29 mars 2004

Le Pop Art Anglais (suite)

   peter_blakeLe pop art toucha son plus large public avec les créations d’environnement de This Is Tomorrow à la Whitechapel Gallery à Londres en 1956. L’affiche de Hamilton, organisateur de l’exposition Just what is that makes today’s home so different, so appealing ? est considérée comme l’œuvre fondatrice du pop art: ce collage d’images de la société de consommation reconstitue cacophoniquement et ironiquement la saturation des intérieurs modernes. Pater Blake, quant à lui, plus jeune de dix ans, crée le folk pop en puisant dans un registre plus traditionnel des environnements populaires.

                                                          Peter Blake, eggs
   C’est au Royal College of Art de Londres que que la deuxième génération du pop art voit le jour avec David Hockney, Allen Jones ou encore Peter Phillips. Leur approche à eux est plus picturale : ils utilisent le matériau pop, le reproduisent et le transforme pour lui donner une vraie valeur artistique qui leur convient. Cette seconde génération n’est plus réservée à un commentaire intellectuel de la société moderne de consommation à l’instar de la première génération pop, celle-ci est plus sensible.

 Ceci dit, Alloway, alors éloigné de sa source iconographique, la culture américaine, « le pop art britannique n’a pas la rigueur et la densité du pop art new-yorkais. D’une précocité admirable, sa crainte d’être trop simple semble l’avoir empêché de donner naissance au véritable style pop. »

Posté par eches à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Pop Art Anglais (suite)

Nouveau commentaire