29 mars 2001

Le Pop Art Américain

 Parallèlement, se développe une école californienne du pop art où de jeunes artistes peignent des marques de la vie courante, s’adonnent à l’anachronisme… foolhouseMais même si la thématique rapproche ces artistes, il ne faut négliger l’aspect formel de leurs recherches. Comme le notait le critique Harold Rosenblum, le pop art « n’a pas seulement à voir avec ce qui est peint mais aussi avec la façon de le peindre. » En effet, ses techniques ne s’apparentent pas avec celles de l’illusionnisme ou du réalisme. Avec leur grand à-plats de couleurs acryliques, Tom Wesselmann, dans sa série des great american nudes ou encore Allan d’Arcangelo dans ses scènes stylisées de la route américaine et Robert Indiana, dans ses compositions de lettre et de mots qui en font l’héritier des sign-painters, évoquent plus Matisse que Courbet… La plupart des ces artistes utilisent d’ailleurs des espaces peu profonds, voire inexistants plus proches de la planéité greenbergienne que la tradition perspectiviste…




















Foolhouse

Posté par eches à 19:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Pop Art Américain

Nouveau commentaire